Additional menu

Comment arrêter le cannabis ? Réussissez en 5 étapes !

5/5 - (1 vote)

Vous avez peut-être commencé à fumer de la weed il y a quelques années, avec des amis, ou en écoutant du Bob Marley. Si ça vous semblez super cool à l’époque, vous souhaitez maintenant vous défaire de cette addiction, qui a pris trop de place dans votre vie. Bien sûr, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Les habitudes ont parfois la peau dure… Mais rassurez-vous, rien n’est impossible !! En suivant notre méthode, vous serez sevré du cannabis rapidement.
Nous allons vous expliquer comment arrêter le cannabis pas-à-pas, en 5 étapes, faciles à suivre. Grâce à notre guide, vous perdrez bientôt vos mauvaises habitudes et vous retrouverez votre liberté !

arrêter cannabis

1- Comprendre pourquoi vous êtes dépendant du cannabis

Qu’est-ce que le cannabis, et quels sont ces effets ?

Le cannabis est une plante qui se consomme généralement sous forme d’herbe (marijuana, ganja, beuh…) ou de résine (haschisch, shit…). Elle est composée de plusieurs molécules, dont la plus concentrée (et la plus addictive) est le THC (tétrahydrocannabinol). Le THC est un cannabinoïde psychoactif, il a un impact fort sur le système nerveux. C’est par l’action de cette molécule sur votre organisme que votre vision est troublée, que vos réflexes sont ralentis, que vos perceptions et vos humeurs changent.

Les effets du cannabis peuvent varier d’une personne à l’autre, et peuvent changer d’une fois sur l’autre (en fonction de la quantité consommée, de l’humeur du fumeur ou de son énergie).
La weed plonge dans un état de détente, de bien-être et d’euphorie. Mais chez certaines personnes, l’expérience est moins fun, le shit peut aussi endormir, faire vomir ou créer un état de panique.
Physiquement, les fumeurs d’herbe ont souvent les yeux rouges et mis clos, la bouche sèche et l’estomac creux.

Le THC et le cannabis sont très addictifs, et le corps s’habitue rapidement à cette substance. C’est pourquoi les consommateurs de marijuana augmentent très régulièrement les quantités. Au début, quelques taffes suffisent à ressentir tous les effets, au bout de quelque temps, il en faut (beaucoup) plus pour se sentir planer…
Les effets durent quelques heures, mais le THC restent plusieurs semaines dans votre organisme : il est stocké dans les tissus graisseux, le cerveau, et est détectable dans l’urine, ce qui est loin d’être anodin.

Pourquoi la dépendance au THC est-elle aussi forte ?

Comme on l’a vu, le THC est une substance addictive. Pour s’en passer, un sevrage est nécessaire. Mais au-delà de cette addiction physique, d’autres facteurs sont à prendre en compte.

Souvent, les consommateurs ont du mal à se défaire de la weed car ils ressentent rapidement les symptômes survenant suite à l’arrêt de la consommation : anxiété, manque, difficultés à s’endormir, irritabilité…

Par ailleurs, vous avez sans doute créé toutes sortes d’habitudes liées à la consommation de cannabis : des rituels d’usage, des amis avec qui partager cette habitude, la recherche du produit… Mais parfois, il est aussi difficile de se défaire de la substance que des attitudes qui sont liées à sa consommation.

2- Se demander pourquoi vous fumez, et pourquoi vous voulez arrêter le cannabis

arrêter cannabis

Pourquoi fumez-vous ?

Il existe différentes raisons de prendre du cannabis. Voici quelques exemples :

Par plaisir, ou pour se détendre : fumer vous permet de ressentir une sensation de bien-être, de vous poser après le travail, de mieux dormir. C’est pour cela que vous en consommez régulièrement.

Pour fuir : si vous avez des pensées négatives, une vie morose, ou que vous vous ennuyez, la weed peut être un réconfort pour vous.

Pour “faciliter” vos relations sociales : l’appartenance à un groupe, être intégré, faciliter les rapports et les interactions avec les autres… À l’adolescence, la consommation de cannabis est souvent synonyme de réunion entre amis, mais au bout d’un certain temps, les fumeurs s’isolent de plus en plus.

Pourquoi vous voulez arrêter de fumer ?

Une fois que vous avez identifié pourquoi vous fumez, réfléchissez à pourquoi vous voulez arrêter le cannabis.

Quelques exemples :

  • Le cannabis vous isole et vous en souffrez.
  • La dépendance vous dégoûte.
  • Pour récupérer vos pleines capacités cérébrales.
  • Pour votre santé,
    car les crises se multiplient (anxiété, vomissements, bad trips, troubles psychologiques…)
  • Pour éviter de créer un accident de la route.
  • Car votre vie personnelle a évolué et vous avez de nouveaux objectifs.
  • Pour changer de vie et gagner en dynamisme.
  • Pour vous soulager financièrement.
  • etc.

Notez dans un carnet pourquoi vous fumez et toutes les motivations qui vous poussent à stopper, et pesez le pour et le contre. Si vous avez plus de raisons d’arrêter, lisez la suite de l’article !

3- Elaborer un plan d'action précis pour arrêter de fumer de la weed

Visez un arrêt brutal ou en douceur

En fonction de votre personnalité et de votre caractère, déterminez s’il vaut mieux miser sur un arrêt brutal ou progressif.
L’arrêt brutal consiste à arrêter toute consommation du jour au lendemain. Cette méthode nécessite d’avoir du mental, mais permet de constater rapidement les bienfaits de l’interruption : idées claires, mémoire retrouvée, esprit plus vif…
Vous pouvez aussi choisir d’y aller graduellement, en espaçant par exemple les prises ou en diminuant les quantités.

Préférez-vous être seul ou être accompagné ?

Déterminez également si vous voulez vous faire aider ou si vous pensez y parvenir seul. Plusieurs personnes sont capables de vous accompagner efficacement dans ce projet : addictologue, psychologue, association, un ami, un parent…

Soyez organisé

Dès que vous avez répondu à ces questions, organisez-vous. C’est une étape essentielle pour arrêter le cannabis !

Réalisez un calendrier précis des paliers à respecter pour vous aider à ne pas craquer :

  • fixez la date de départ : quand allez-vous stopper votre consommation ? Choisissez le moment le plus propice à l’arrêt.
  • Définissez vos objectifs en cas d’arrêts progressifs : je diminue le …. et j’arrête le… .
  • Prenez des rendez-vous avec les personnes qui vous aideront dans votre démarche avant l’arrêt (prévoyez de faire un point tous les 2 jours ou toutes les semaines…)
  • Faites le planning des activités à faire pour vous distraire (voir étape 4).

4- Changez vos habitudes pour vous sevrer du THC

Pour arrêter le cannabis, nous vous conseillons également de changer vos habitudes :

  1. Évitez par exemple les situations dans lesquelles vous aviez l’habitude de fumer, ou les gens avec qui vous fumiez. S’il est nécessaire de couper les ponts pendant quelques mois avec certaines personnes qui vous font continuellement replonger, faites-le. S’il s’agit d’amis, ils comprendront que c’est essentiel pour vous et ils ne vous en voudront pas.
  2. De la même façon, un certain contexte pourra vous donner envie de fumer. Par exemple, regarder un film le soir chez vous. Si c’est le cas, prévoyez-vous des activités pour ne pas craquer : allez au cinéma pour visionner un film, programmez-vous une sortie entre amis, ne restez pas seul, cherchez des alternatives.

 

Par ailleurs, il est important de trouver une échappatoire, une activité ou quelque chose qui compensera le manque. Ça peut être le sport, la musique, la cuisine, une activité artistique, apprendre une langue étrangère, rencontrer de nouvelles personnes qui vous changent les idées, vous fixez un objectif…

5- Arrêter le cannabis grâce au CBD

Nous vous conseillons de mettre toutes les chances de votre côté pour vous désintoxiquer du THC. Le CBD peut être une aide considérable dans ce sevrage.

Le CBD est une molécule provenant du cannabis, mais qui n’est ni addictive, ni dangereuse pour la santé, ni psychoactive, et qui est 100 % légale en France. Ainsi, il n’y a aucun risque de dépendance, d’accoutumance, d’overdoses, de problèmes de santé. En consommant du CBD, vous gardez toutes vos facultés intellectuelles et physiques.
L’arrêt du cannabis, et donc du THC peut provoquer de l’anxiété, de l’agissement, des difficultés à dormir. Ces symptômes sont souvent la cause de la reprise du hachich. Vous pouvez pallier et éviter ces manifestations dues au manque, en consommant du CBD.

En effet, le CBD procure de nombreux bienfaits : diminution de l’anxiété, sensation de bien-être, amélioration du sommeil, facilité d’endormissement, apaisement des douleurs… Grâce à ce cannabinoïde, vous pourrez vous sevrer en douceur et naturellement du THC.

Pour plus de renseignements, vous pouvez lire l’article suivant, qui regroupe les meilleurs sites internet spécialisés dans la vente de cannabidiol.
Si vous êtes convaincu, nous vous conseillons de choisir avec précaution votre produit CBD : sélectionnez une marchandise sans THC, de qualité, qui correspond à vos habitudes de consommation. Pour vous aider dans votre démarche, nous avons sélectionné quelques produits CBD très efficaces :

9,40
5,64
9,50
5,70
close

Jusqu'à -25% de réduction !

Nous aimerions vous tenir informé de réductions exclusives sur les meilleurs produits CBD 😎

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Partager:

Facebook
Twitter
WhatsApp
cannanews

L’équipe de Cannanews.fr est une petite équipe de passionnés de cannabis légal et de CBD qui a toujours partagé cette passion sur de nombreux forums et réseaux sociaux.

Interactions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Blog

Articles similaires

migraine

Huile CBD et migraine : que savoir ?

5/5 – (1 vote) L’huile CBD fait actuellement partie des produits tirés du chanvre les plus indispensables aux consommateurs. Grâce aux propriétés remarquables de la