Additional menu

Cannabis Thérapeutique : Tout savoir sur le cannabis médical

5/5 - (2 votes)

Le cannabis thérapeutique, ou le cannabis médical, fait régulièrement parler de lui. Cette substance, initialement connue comme “drogue”, peut également être utilisée à des fins médicales. En effet, le cannabis est de plus en plus souvent employé pour ses qualités antalgiques ou anti-inflammatoires.

Mais qu’en est-il réellement ? Qu’est-ce que le cannabis thérapeutique ? Quels sont ses bienfaits ? Quels sont les risques et les effets secondaires ? Son utilisation est-elle autorisée en France ? Comment le consommer ? Existe-t-il des médicaments à base de cannabis sur le marché de la santé ? Au fils de cet article, nous allons répondre aux principales questions que vous vous posez, afin que le cannabis médical n’ait plus de secrets pour vous !

cannabis thérapeutique

1- Définition : Qu’est-ce que le cannabis thérapeutique ?

Le cannabis médical fait référence, tout simplement, à l’usage médical que l’on fait du cannabis. La substance est alors utilisée pour soigner des symptômes ou une maladie spécifique. Ainsi, ce ne sont pas les effets psychoactifs du cannabis qui sont recherchés, mais bel et bien ses effets thérapeutiques.
Le cannabis légal nous vient de Chine, d’Inde, et du Moyen-Orient, où il est employé depuis des milliers d’années pour ses propriétés antalgiques, déstressantes et anti-inflammatoires. Deux molécules sont particulièrement actives dans le cannabis médical. Il s’agit des cannabinoïdes THC et CBD.

Le THC est un agent psychoactif, qui modifie la perception. En médecine, cette molécule est transformée en « THC synthétique ». Plusieurs médicaments en contiennent et leurs prescriptions sont strictement encadrées. C’est le cas du « Marinol » ou du « dronabinol ». Ces médicaments peuvent être prescrits, entre autres, pour pallier les troubles de l’appétit et pour limiter les effets secondaires dû aux chimiothérapies ou au Sida.

Une autre molécule du cannabis est populaire en médecine : le CBD. Ce cannabinoïde est très connu pour ses nombreuses propriétés médicinales. Il est fréquemment utilisé pour traiter l’anxiété, les nausées, les douleurs, les troubles du comportement, les insomnies, etc. Contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effet psychoactif.

Le cannabis thérapeutique associe souvent le THC et le CBD, pour une plus grande efficacité.

2- Quelle est la différence entre le CBD et le cannabis thérapeutique ?

Beaucoup confondent le CBD et le cannabis thérapeutique, sans comprendre leurs différences.

Le CBD est une forme de cannabis médical. Mais comme nous l’avons vu précédemment, le cannabis thérapeutique ne se limite pas à la molécule de CBD (CBD + THC).

La seule molécule de CBD n’a aucun effet planant ou addictif. C’est un extrait de chanvre connu pour ses propriétés relaxantes et apaisantes. Le CBD n’a rien d’une drogue et est légalisé en France depuis 2018 (tant que les produits vendus ne contiennent pas plus de 0,2 % de THC). Vous pouvez donc acheter du CBD sans ordonnance, dans un magasin ou une boutique en ligne fiable. Si vous êtes à la recherche de CBD pour vous détendre, vous aider à dormir ou encore pour vous procurer une sensation de bien-être, voici une petite sélection de produits CBD efficaces et pas chers.
9,30
5,58

3- Quels sont les bienfaits du cannabis médical ?

Le cannabis médical possède de nombreux bienfaits. Il soulage des milliers de personnes chaque jour dans le monde entier.
Il existe différentes utilisations médicales du cannabis et des cannabinoïdes en matière de santé, et le niveau de connaissance scientifique peut varier d’un traitement à l’autre. En effet, l’on trouve des preuves irréfutables de l’efficacité du cannabis dans le traitement de certaines pathologies, tandis que d’autres sont encore en phase expérimentale.

Les effets avérés du cannabis thérapeutique

Le cannabis préviendrait les crises d’épilepsie grâce à des propriétés anticonvulsives.

Le THC présent dans le médicament « dronabinol » stimule également l’appétit quand il est dosé à 5 mg par jour. Le dosage peut parfois être augmenté, sans dépasser 20 mg par jour. Les études menées ont démontré que l’appétit des patients soumis à ce traitement est doublé, et que leurs poids restent stables. Le « dronabinol » est régulièrement utilisé pour lutter contre l’anorexie liée au Sida ou à la maladie d’Alzheimer.
Par ailleurs, ce même médicament est prescrit en France pour amoindrir les effets secondaires des chimiothérapies et des radiothérapies, tels que les vomissements et les nausées.

De plus, de nombreux essais cliniques sur le THC ont démontré que la molécule à une bonne influence sur les spasmes causés par la sclérose en plaques et sur les lésions de la moelle épinière.

Depuis des milliers d’années, le THC et le CBD sont connus pour réduire les douleurs. Ainsi, l’usage du cannabis médical est particulièrement utile pour traiter les douleurs chroniques chez l’adulte. Parmi les indications possibles, on trouve : les douleurs névropathiques de la sclérose en plaques, les infections du SIDA, les maux de tête, les maux de ventre, les inflammations de l’intestin, etc.

Les autres effets du cannabis thérapeutique

De plus, le cannabis pourrait réduire les douleurs et les tremblements des patients atteints de la maladie de Parkinson. Idem pour les troubles liés au syndrome de la Tourette, des expériences positives sont en cours.

Le cannabis thérapeutique est également utile contre la dépression, d’après une étude réalisée à l’université de Buffalo. Les essais médicaux sont toujours en cours, mais son usage pourrait aider à stabiliser l’humeur.

Une étude est menée à l’institut de recherche biomédicale Scripps en Californie, elle tend à démontrer que le THC limiterait la constitution des plaques amyloïdes dans le cerveau en inhibant une enzyme responsable de leur formation. Ces plaques sont liées aux symptômes des patients victimes d’Alzheimer et à la destruction de leurs neurones.

D’autres effets sont connus, mais méritent que les recherches soient plus approfondies :

  • c’est le cas de la réduction de la pression oculaire, pour les personnes atteintes de glaucome ;
  • il existerait peut-être des propriétés anticancéreuses du cannabis ;
  • quelques études démontrent un impact positif du cannabis dans le traitement de l’asthme ;
  • dans certains cas, les cannabinoïdes peuvent être utiles faces à des troubles de l’attention et de l’hyperactivité ;
  • pour les personnes atteintes de troubles du sommeil, le cannabis thérapeutique peut être une vraie solution.

 

Il existe également d’autres témoignages positifs de patients qui ont pris du cannabis thérapeutique dans différentes circonstances. L’efficacité de cette médecine est reconnue, mais peut varier en fonction de la sensibilité de chacun : en effet, certains répondront mieux au traitement que d’autres. Si vous pensez que le cannabis thérapeutique peut être une solution pour vous, nous vous encourageons à en parler avec votre médecin traitant.

4- Cannabis thérapeutique : quels sont les risques ?

Concernant les risques liés à l’usage du cannabis thérapeutique, tout dépend si votre traitement contient du THC et/ou uniquement du CBD. En effet, le THC est un composant psychoactif, il agit sur le système nerveux. Il affecte l’humeur, le comportement et les perceptions.

Sa consommation inclut certains effets secondaires, comme un trouble de l’attention, des contre-indications médicamenteuses, si les prescriptions et les posologies ne sont pas respectées, des addictions et des overdoses… Il existe également un faible risque cardiaque ou de décompensation. Cependant, les effets indésirables graves sont très rares, car la prise de ce médicament est toujours encadrée par un médecin.

Si votre prescription ne comprend pas de THC, mais uniquement du CBD, le danger est presque égal à zéro. En effet, le CBD ne fait pas planer et sa consommation ne comporte aucun risque de dépendance ou de surdosage.

5- Le cannabis médical est-il légal ?

La légalité du cannabis thérapeutique en France

Depuis 2018, la vente et la consommation de CBD sont autorisées en France, à condition que les produits ne contiennent pas plus de 0,2 % de THC. Ainsi, vous pouvez acheter librement de l’huile de CBD ou des fleurs de CBD pour vous apaiser et vous relaxer.

Concernant le cannabis légal, qui comporte généralement plus que 0,2 % de THC, la question de la légalité est actuellement en cours. En effet, l’Assemblée nationale a donné ce vendredi 26 mars 2021 son accord à une expérimentation de l’usage médical du cannabis. Cette phase de test est autorisée pour deux ans et elle concerne des personnes gravement malades (des épileptiques, des cancéreux, des personnes en soins palliatifs, ou souffrants de sclérose en plaques ou de douleurs neuropathiques…). Le suivi sera fait par des médecins formés à la prescription du cannabis légal. Environ 3000 malades sont concernés.

Ainsi, même si le code de la santé publique prévoit que le cannabis est un stupéfiant, et que les stupéfiants sont interdits sous peine d’amende ou emprisonnement, le cannabis médical connait un traitement différent. En effet, depuis 2013, un décret prévoit que certains médicaments à base de cannabis et de dérivé peuvent être autorisés sur le marché par l’AMM, sous le contrôle de l’ANSM. Certains médicaments ont déjà fait l’objet d’une autorisation en France (voir la question 7).
De plus, à l’issue de l’essai en cours, Olivier Vérand a déclaré qu’il y aurait peut-être une légalisation générale du cannabis thérapeutique.

La légalité du cannabis thérapeutique à l'étranger

Chaque pays a une vision qui lui est propre du cannabis thérapeutique, et la législation peut différer d’un pays à l’autre. Ainsi, si vous êtes amené à voyager, renseignez-vous sur la législation en vigueur dans l’État où vous vous rendez avant de glisser votre traitement dans vos bagages. Par exemple, la plupart des pays asiatiques sont formellement contre l’usage de cannabis médical, et son utilisation est sévèrement punie.

Par ailleurs, la consommation médicale du cannabis est autorisée dans environ 30 pays. C’est le cas au Canada, aux Pays-Bas et en Israël. Les précurseurs ont été les Canadiens, qui soignent depuis 2001 les patients atteints de maladies lourdes et incurables (comme le sida et le cancer) avec du cannabis. Aux Pays-Bas, les médicaments à base de cannabis sont en vente dans toutes les pharmacies sur présentation d’une ordonnance. L’Israël quant à elle a légalisé le cannabis thérapeutique en 2006, et prescrit ce médicament pour les patients atteints de cancer, d’épilepsie, de stress post-traumatique ou de maladies dégénératives. Aux États-Unis, la situation varie d’un état à un autre, plus de 30 états ont légalisé cette pratique médicale.

6- Comment consommer du cannabis thérapeutique ?

La posologie de cannabis légal dépend de plusieurs facteurs :

  • du besoin du patient ;
  • de la résistance du bénéficiaire de soins ;
  • de son poids ;
  • des symptômes à combattre.

Cependant, le cannabis thérapeutique étant accessible uniquement sous prescription médicale, c’est votre médecin qui fixera le dosage. Il est primordial de respecter scrupuleusement sa prescription.

Concernant le mode de consommation du cannabis thérapeutique, celui-ci peut varier. Toutefois, fumer du cannabis légal en France est vivement déconseillé. En effet, la fumée inhalée est hautement cancérigène, autant que celle du tabac. Plusieurs administrations sont possibles : sous forme d’inhalation, de gélules, de gouttes d’huile, de suppositoires, de sprays, etc.

7- Quels médicaments à base de cannabis trouve-t-on sur le marché ?

Il existe plusieurs médicaments à base de cannabinoïdes (THC et CBD). Voici quelques exemples :

1- le sativex : Ce médicament est autorisé à la vente au Canada. Il s’agit d’un vaporisateur buccal concentré en THC et en cannabidiol. Il a été approuvé pour traiter les symptômes associés à la sclérose en plaques et pour soulager la douleur chez l’adulte souffrant d’un cancer.

2- la marinol : Ce médicament est très populaire, il est commercialisé en France (il a fait l’objet d’une autorisation AMM). Il s’agit d’une gélule contenant une forme synthétique de THC. Ce médicament est principalement prescrit pour combattre l’anorexie, la nausée et les effets secondaires liés aux chimiothérapies.

3-le cesamet : Ces gélules sont vendues au Canada, elles contiennent du « Canabilone » et elles sont efficaces pour atténuer les vomissements engendrés par une chimiothérapie.

4- l’epidyolex : Ce remède est autorisé dans plus de 28 pays européens, dont la France. Il est recommandé dans le traitement des épilepsies sévères chez l’enfant. Ce médicament contient du CBD (sans THC) et n’est pas psychoactif.

Les huiles de CBD

Les huiles CBD très intéressantes pour les consommateurs cherchant un produit efficace pour se détendre :
close

Jusqu'à -25% de réduction !

Nous aimerions vous tenir informé de réductions exclusives sur les meilleurs produits CBD 😎

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Partager:

Facebook
Twitter
WhatsApp
cannanews

L’équipe de Cannanews.fr est une petite équipe de passionnés de cannabis légal et de CBD qui a toujours partagé cette passion sur de nombreux forums et réseaux sociaux.

Interactions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Blog

Articles similaires

sativa vs indica

Différences entre Sativa vs Indica

5/5 – (1 vote) Il existe des milliers et des milliers de variétés de cannabis dans le monde, toutes ces variétés ont des caractéristiques différentes