Additional menu

Est-ce que le HHC est légal ?

5/5 - (1 vote)

Disclaimer : Depuis le 13 Juin 2023, l’hexahydrocannabinol (HHC) et deux de ses dérivés (HHCO et HHCP) sont interdits à la vente et sont sur la liste des produits stupéfiants. Ainsi, leur production, leur vente et leur usage sont interdits en France. Veuillez noter que nous ne proposons pas de produits contenant de l’hexahydrocannabinol (HHC) ou ses dérivés, conformément à la législation en vigueur.

Le HHC fait beaucoup parler de lui en France… et l’on comprend mieux pourquoi car depuis le mois de Juin 2023, il a été classé comme un produit stupéfiant par l’ANSM.

legal

À la différence des autres (CBD, CBN…), sa fabrication était souvent effectuée en laboratoire. En France, la réglementation est devenue très claire concernant le HHC.

Est-il légal ou illégal ? À la rédaction de ces lignes, l’hexahydrocannabinol (HHC) est interdit à la vente, mais nous vous en dirons plus dans le paragraphe suivant.

Le HHC : que dit la législation française ?

Il faut savoir que la législation du HHC dépend de chaque pays. En France, il est interdit depuis le 13 Juin 2023 ! La réglementation a longtemps été laconique autour de ce cannabinoïde, mais aujourd’hui, nous savons que le HHC est illégal en France. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a mené des travaux pour démontrer que le HHC pouvait représenter un “risque d’abus et de dépendance équivalent à celui du cannabis.” Ils ajoutent que la structure chimique de produits HHC serait proche de celle du delta-9 THC, classé comme stupéfiant.

Note : Veuillez noter que nous ne proposerons pas de produits qui contiennent de l’hexahydrocannabinol. Nous vous proposons une alternative légale : des produits H4CBD.

La législation en France est-elle la même au niveau de l'Union Européenne ?

La législation française va souvent dans le même sens que celle de l’Union Européenne (UE). Comme en France, certains pays européens ont interdit le HHC. Il n’est pas possible d’acheter du HHC en Autriche, en Belgique ou au Danemark par exemple.

Dans certains cas, le HHC est fabriqué, entre autres, à base de cyclohexylphénols. Or, dans le Droit français et européen, cette substance est interdite. Toutefois, il s’avère – selon plusieurs experts – que cette substance est un solvant… Ce qui ajoute une nouvelle pierre à la confusion générale.

La composition : est-ce tout ce qui compte ?

Même avant son interdication, les législations françaises et européennes n’excluaient pas la présence de dangers ou de risques potentiels sur la santé. Ces derniers sont évalués selon les substances utilisées pour la fabrication du produit.

Aujourd’hui, nous savons qu’il s’agit d’un produit de synthèse dont la structure chimique se rapproche du delta-9 tétrahydrocannabinol, un stupéfiant.

La liste des substances des stupéfiants : qu'en est-il ?

Mise en place en 2015 par les autorités publiques en collaboration avec des pharmacologues, cette liste est censée être claire. Elle évoque plusieurs familles de stupéfiants, comme les cannabinoïdes de synthèse. On y trouve également un inventaire de molécules. Ici, le classement est aussi fait par famille.

On y trouve également les naphthoylindoles, les naphthylméthylindoles, les naphthoylpyrroles, naphthylidèneindènes, ou encore les phénylacétylindoles. C’est juste après que l’on tombe sur “cyclohexylphénols ou dérivés” dont nous parlions. Le reste est très complexe, alors inutile de revenir sur autant de détails. Mais tout ceci souligne pourquoi il y a eu un vide juridique autour du HHC. Ce qui est certain, c’est qu’aujourd’hui, le HHC est mentionné dans cette liste et est bien catégorisé comme un stupéfiant.

HHC, bientôt la même chose que les K2 et les Spice ?

Les isomères du THC sont illégaux (THC Delta-6, 7, 8…). Pour sa part, le HHC vient du THC. Pas seulement : il détient la même base moléculaire. Cela signifie qu’il possède un certain potentiel hallucinogène, et c’est un des facteurs qui fait qu’il est aujourd’hui classé comme un stupéfiant.

Certains consommateurs affirment que la substance serait plus puissante que la morphine. Concernant les effets, ils évoquent des ressemblances avec le Black Mamba, le K2 ou encore le Spice. Ce sont des cannabinoïdes synthétiques. Pour la plupart, comme le Spice, la commercialisation était libre en France entre 2008 et 2009, avant d’être à nouveau interdite.

Le HHC est-il légal à l'étranger ?

Dans d’autres pays, on retrouve un manque de précisions comparable. Aux États-Unis, la loi 2018 Farm Bill stipule que tous les cannabinoïdes – dont le HHC – sont autorisés, mais à condition qu’ils ne dérivent pas du chanvre. Ce texte prête à confusion. En effet, le HHC est un cannabinoïde naturel. Il est alors naturellement présent dans le chanvre.

Cependant, la version commercialisée est, pour sa part, fabriquée en laboratoire. Sa production sera donc toujours artificielle. De plus, lorsqu’il est produit à partir du CBD, on utilise des solvants. En d’autres termes, le HHC est difficile à classer : naturel ou synthétique. En fait, il est à mi-chemin entre les deux, ce qui rend le texte de loi américain imprécis. Par conséquent, il est difficile d’affirmer si la substance est clairement interdite ou autorisée. Dans cette situation, chaque État applique ses propres décisions en interprétant la 2018 Farm Bill à sa façon.

Et dans d’autres pays ?

Si la situation est plutôt confuse aux États-Unis, elle l’est beaucoup moins dans d’autres pays. Le HHC est interdit et illégal en France, en Belgique, en Autriche et au Danemark par exemple. Au Canada par contre, fabriquer des produits à base de cannabis chez soi est autorisé depuis octobre 2018, et ce suite à la promulgation de la loi sur le Cannabis. La seule règle à respecter consiste à ne pas utiliser de solvants organiques dans le processus de fabrication.

Par conséquent, au Canada, il est tout à fait possible de produire et de consommer des HHC. C’est le cas même lorsque la production est faite à base de THC synthétique. Bien entendu, l’application de cette loi fédérale dépend des Provinces. Ces dernières ont une marge de manœuvre lorsqu’il s’agit de fixer l’âge légal requis des consommateurs ou la quantité maximale qu’il est possible de cultiver.

HHC : c'est quoi ?

hhc

Pour comprendre ce qu’est le HHC, il convient de revenir sur la nature du HHC – ou l’hexahydrocannabiol -. Il a été découvert en 1944 par Roger Adams, chimiste américain. 

Il est déjà présent dans les fleurs et les graines de cannabis, mais en quantité très limitée.

Le HHC représente un cannabinoïde naturel très rare, mais il est néanmoins possible de le reproduire en laboratoire.

Quoi qu’il en soit, celui-ci est désormais interdit au sein de l’hexagone. Il convient donc d’opter pour des cannabinoïdes plus surs, tels que le H4CBD ou le CBD.

L'auteur :
Partager:
Facebook
Twitter
WhatsApp

Interactions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog

Articles similaires

h4cbd

Le H4CBD est-il légal ?

Le H4CBD, ou tétrahydrocannabidiol, est le cannabinoïde qui intéresse et soulève beaucoup de questions à ce jour (juin 2023). Vous n’êtes pas sans savoir que